Amel Khelifa-Kerfa
« La Frustration ne fait que renforcer mon envie d’agir »
En mars 2011, Amel a fait son entrée à la Croix-Rouge française à l’occasion d’un stage de fin d’études au Service de Rétablissement des Liens Familiaux (RLF). Jeune diplômée d’un master en Relations internationales, elle a souhaité poursuivre son engagement auprès de cette mission historique et spécifique du Mouvement qui vise à prévenir les séparations, maintenir et rétablir les liens entre les membres de famille séparés par les conflits, les situations de violence, les catastrophes ou lors des parcours migratoires et clarifier le sort des personnes disparues.
Passionate2 dévouée réactions
Amel Khelifa-Kerfa

Au sein de ce service, Amel a évolué en tant que stagiaire, volontaire en service civique puis salariée. La Croix-Rouge française l’a ainsi accompagnée dans les premiers pas de sa vie de femme humanitaire.

Plusieurs situations d’urgence humanitaire ont conduit Amel à mobiliser ses compétences acquises en tant que praticienne RLF au plus près des terrains de catastrophe et des populations affectées.

Le 6 septembre 2017, l’ouragan Irma a dévasté les Caraïbes. En réponse, un dispositif d’urgence exceptionnel de la Croix-Rouge française a été déployé sur l’île de Saint-Martin, particulièrement ravagée par le passage du puissant cyclone tropical. En tant que personnel formée aux situations d’exception, Amel a rejoint les premières équipes dépêchées sur place 48h après la catastrophe, afin d’évaluer les besoins et organiser la réponse sur le volet RLF en binôme avec une collègue chargée de mission RLF, durant près de deux semaines.

« Je garde un souvenir mémorable de cette première mission d’urgence. Ce fut un véritable baptême du feu autant sur le plan personnel qu’organisationnel, cela a notamment contribué à une meilleure intégration des enjeux RLF dans les opérations d’urgence et de secours au sein de notre Société nationale ».

Plus récemment, Amel a été déployée en tant que « Rapid Deployment Unit » auprès du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Nord-Kivu (République démocratique du Congo) suite à l’éruption du volcan Nyiragongo survenue le 22 mai 2021. Cette expérience de deux mois lui a permis de découvrir les méthodes de travail du CICR, le fonctionnement d’une délégation sur le terrain et de la mission du RLF dans un contexte d’urgence. Amel avait pour mission d’appuyer la Société nationale sœur congolaise dans la mise en place des activités RLF de maintien du lien et de recherche en faveur de milliers de personnes séparées par cette catastrophe naturelle de grande ampleur.

 « Cette expérience m’a permis de réaliser concrètement la force du Mouvement et de notre travail en réseau. Les échanges et partages de savoir-faire furent riches, chacun en est ressorti nourri. »

Depuis plus de dix ans, Amel est passionnée par son métier. « En intégrant la Croix-Rouge, j’ai pris conscience que le principe d’humanité prenait tout son sens au travers de la mission de RLF. Accompagner des personnes en détresse, en quête de savoir ce qu’il est advenu de leurs proches peut s’avérer un processus long et difficile. Les besoins sont importants et ne cessent d’augmenter face à la multiplication des crises humanitaires. Nous nous efforçons d’y répondre à la hauteur de nos moyens bien souvent limités. Cette situation peut parfois générer quelques frustrations, mais en réalité, elle ne fait que renforcer mon envie d’agir.

« J’ai appris que faire preuve de patience et de persévérance était indispensable pour asseoir sa légitimité »

– Amel Khelifa-Kerfa, Francois

Etre une femme engagée et leader dans le champ humanitaire ne doit pas être incompatible. Certes, l’évolution vers des missions à responsabilité peut être plus lente lorsque l’on est une femme mais elle n’est pas une fatalité. J’ai appris que faire preuve de patience et de persévérance était indispensable pour asseoir sa légitimité. » 

Amel Khelifa-Kerfa

Francois, 2011

Votre réaction à cette histoire
Brave
Courageuse
Passionate
Dévouée
Hero
Héros
Inspiring
Inspirante
Vous avez entendu 0 voix sur. Bravo!
Le saviez-vous...

Les entreprises du quartile supérieur en termes de diversité des sexes ont 15% plus de chances de surperformer la concurrence.

– McKinsey & Co. (2015)

Inscrivez-vous à notre newsletter