Kenya RC
”Nous sommes tout aussi, sinon plus compétentes, que les hommes”
Margaret Osolo Odhiambo est une jeune dirigeante au sein de la Croix-Rouge du Kenya. Son profil a été proposé à son insu dans le cadre du projet 100 voix de la Journée internationale des femmes de 2020. Quand Margaret a été informée de cette nomination, elle a été très touchée et honorée. Elle nous fait part ici de ses idées au sujet du leadership et de son expérience comme jeune dirigeante.
Inspiring1 inspirante réactions
Kenya RC

Nomination de Margaret Osolo Odhiambo pour le projet 100 voix:

”J’ai fait la connaissance de Margaret il y a quelques années quand elle est venue à mon école de Mathare, à Nairobi, pour animer des activités du club local de la Croix-Rouge. J’étais en 8e année à l’époque et j’avais toujours hâte aux jeudis, jour où le club se réunissait. Ces réunions portaient sur plusieurs sujets comme les premiers soins, la résilience des enfants, la sécurité en cas d’incendie, la sécurité routière ainsi que sur l’importance d’adopter des habitudes de vie saines pour prévenir les maladies non transmissibles. C’est une femme formidable et un modèle à suivre qui a été une source d’inspiration pour moi et qui, j’en suis certaine, continue d’inspirer des enfants et des jeunes encore aujourd’hui. Elle n’est pas au courant de cette nomination, mais je tiens à souligner que pour moi, elle représente un exemple de dirigeante passionnée dans le domaine humanitaire.”

Texte : Wuilu Wairimu, bénévole de la section de Nairobi de la Croix-Rouge du Kenya.

”Mon poste de leadership me permet de créer plus d’espace pour tout le monde”

– Margaret Osolo Odhiambo, Kenya

”En tant que dirigeante, j’essaie d’aider les autres à progresser. Je crois qu’il y a assez de place au sommet pour tout le monde dans le domaine des services et de l’excellence humanitaire, et c’est pourquoi je profite de mon rôle de leadership pour créer plus d’espace pour tous : les hommes, les femmes, les jeunes, les enfants et les personnes âgées. J’essaie le plus possible d’encourager des personnes de divers horizons à se joindre à la Croix-Rouge et à offrir ses services dans différentes communautés”, explique Margaret.

Mon moment le plus mémorable au sein de la Croix-Rouge a été lorsque 16 élèves d’un club de la Croix-Rouge où j’animais des activités sont intervenus pour venir en aide aux personnes touchées par un incendie qui avait ravagé une école à proximité et les maisons avoisinantes. Les élèves étaient âgés de 9 à 13 ans, mais malgré leur jeune âge, ils sont venus en aide aux enfants et autres membres de la communauté en soignant des blessures et en participant à l’évacuation des sinistrés pendant que les flammes étaient maîtrisées. Heureusement, l’incendie n’a fait aucune victime.

Les efforts acharnés et l’altruisme des bénévoles de la Croix-Rouge, tout comme leurs interventions rapides et adaptées pendant les crises, les situations d’urgence et les catastrophes, et leur engagement pour veiller à la santé, à la sécurité et au bien-être de leur communauté m’encouragent énormément dans mon travail.”

”Les femmes et les filles sont des leaders qui font preuve de compassion et de sens éthique”

– Margaret Osolo Odhiambo, Kenya

En plus de ses fonctions de dirigeante jeunesse au niveau local, Margaret fait partie du Conseil national de la jeunesse et occupe le poste de présidente jeunesse régionale de la Lower Eastern Region de la Croix-Rouge du Kenya. Elle a reçu plusieurs prix soulignant son engagement bénévole continu auprès des communautés. En 2018, elle a été nommée Bénévole jeunesse de l’année par le ministère du Travail et de la Protection sociale du gouvernement du Kenya pour son travail bénévole soutenu dans les domaines de la santé et de l’aide humanitaire. En 2019, elle a également reçu le prix Diana à Londres, au Royaume-Uni, en reconnaissance de ses efforts visant à assurer la santé, le bien-être et la sécurité des enfants vulnérables et marginalisés au sein des communautés et dans des contextes d’interventions humanitaires.

Margaret envisage son avenir et celui des autres femmes dirigeantes avec optimisme: ”Les femmes et les filles sont des leaders qui font preuve de compassion et de sens éthique. Dans la société et au Kenya, l’accès à des postes de dirigeantes devient graduellement plus facile, alors qu’un plus grand nombre de filles et de femmes se positionnent pour jouer un rôle de leader, pour poursuivre des carrières dans le domaine humanitaire et pour saisir des occasions de s’épanouir, de se perfectionner et de devenir des catalyseurs de changement. Même si de vieux stéréotypes persistent au sujet du leadership au féminin, de nombreuses données témoignent des effets positifs de l’accroissement du nombre de femmes et de jeunes filles dans des postes de dirigeantes, notamment l’augmentation de la productivité et des prises de décision plus novatrices et efficaces. Nous sommes tout aussi compétentes que les hommes, et sinon plus!”

Margaret Osolo Odhiambo

Kenya, 2015

Votre réaction à cette histoire
Brave
Courageuse
Passionate
Dévouée
Hero
Héros
Inspiring
Inspirante
Vous avez entendu 0 voix sur. Bravo!
Le saviez-vous...

Les entreprises qui présentent la plus grande diversité des genres (8 femmes parmi 20 gestionnaires) ont vu environ 34 % de leurs revenus provenir de produits et de services novateurs dans les trois années précédentes. Dans les entreprises où seulement 1 gestionnaire sur 20 est une femme, ce pourcentage de revenus descend à 25.

– Humanitarian Advisory Group – Drawing on our Diversity: Humanitarian Leadership Lorenzo, R. et al. (2017)

Inscrivez-vous à notre newsletter