Améliorer la sécurité routière et l’espérance de vie au Kirghizistan
Ibraimova Raisa Belekovna (1939-2018) est l’une des femmes qui ont contribué à transformer le Croissant-Rouge au Kirghizistan, de ses modestes débuts, pour en faire un acteur de premier plan au pays. Pendant 34 ans, madame Belekovna a été la présidente de la Société nationale du Croissant-Rouge au Kirghizistan. Sous sa gouverne, plus de 30 programmes sociaux visant à améliorer la qualité de vie de groupes sociaux vulnérables ont été mis en œuvre au Kirghizistan.
Hero10 héros réactions

Ibraimova Raisa Belekovna a débuté sa carrière en 1962 à la tête de la clinique de consultation externe du village de Severnaya, pour ensuite devenir médecin-chef de l’hôpital de district de Cholpon-Ata. En 1969, madame Belekovna a été élue présidente du comité central du Croissant-Rouge de la République socialiste soviétique kirghize.

Les personnes qui ont rencontré Raisa Belekovna sont unanimes : c’était une femme charmante qui arrivait à établir un rapport de confiance dès la première rencontre. Et des gens, on peut dire que madame Belekovna en a rencontré! Elle s’est rendue dans chaque district, chaque hôpital et chaque maison de retraite du pays, où elle échangeait quelques mots avec toutes les personnes qu’elle rencontrait, de l’infirmière au médecin-chef. Madame Belekovna avait aussi l’habitude d’aller rencontrer divers organismes et institutions pour parler de la Croix-Rouge et de l’importance de donner du sang. Les dons de sang augmentaient d’ailleurs immanquablement juste après de telles visites. C’est pour cette raison que le Kirghizistan n’a pas connu de pénurie de sang pendant ces années, en grande partie grâce aux milliers de donneurs qui avaient décidé d’honorer le vœu de Raisa Belekovna.

En 1967, la Croix-Rouge soviétique − dont faisait partie le Croissant-Rouge du Kirghizistan à l’époque − s’est vu décerner l’Ordre de Lénine pour son précieux apport au système de santé soviétique et sa participation active au domaine humanitaire. C’est au cours de ces années que le Mouvement a consacré une grande partie de son temps à améliorer les soins de santé publics dans le pays.

En 1970 par exemple, sous la direction de Raisa Belekovna, le Croissant-Rouge a préparé 13 000 inspecteurs de la santé publique à effectuer du travail de sensibilisation sur la prévention des maladies infectieuses et sur la nécessité d’accéder à des soins médicaux en temps opportun. Au même moment, plus de 100 000 dépliants sur la prévention des maladies gastro-intestinales aiguës étaient distribués à la population par voie aérienne. Ces efforts conjoints du Croissant-Rouge et des autorités sanitaires ont permis d’augmenter l’espérance de vie à 70 ans, alors qu’elle s’était située à 40 ans en 1939.

Elle se souciait énormément des gens

– Ibraimova Raisa Belekovna, Kirghizistan

Le pays était également le théâtre d’un grand nombre d’accidents de la route pendant cette période. Le service téléphonique étant quasi inexistant, la plupart de ces accidents étaient mortels. Lorsqu’un accident survenait, les personnes impliquées devaient parfois demander aux automobilistes de passage de les conduire jusqu’à la ville la plus proche dotée d’un réseau téléphonique afin d’informer le service d’ambulances. L’équipe médicale pouvait mettre de longues heures pour arriver sur les lieux de l’accident et malheureusement, des victimes décédaient sans avoir eu la possibilité d’être prises en charge.

Pour madame Belekovna, il était clair que les choses devaient changer. C’est ainsi qu’elle a suggéré de créer des postes de santé le long de l’autoroute. C’était une tâche colossale, mais madame Belekovna l’a rendue possible. Au fil du temps, des postes sanitaires ont été installés tous les 15 kilomètres le long de l’autoroute Issyk-Kul. Les postes de santé étaient installés dans des maisons privées et l’équipe du Croissant-Rouge avait veillé à former les résidents aux premiers secours et à leur fournir tout ce dont ils pourraient avoir besoin pour aider des personnes dans le besoin, y compris une ligne téléphonique.

Madame Belekovna se souciait des gens. Sous son leadership, une maison de retraite a ouvert ses portes à Kara-Balta en 1990. De 1995 à 2001, le Croissant-Rouge a livré plus de 500 000 colis alimentaires et plus de 250 tonnes de vêtements aux personnes âgées vivant seules, aux personnes handicapées, aux orphelins, aux familles nombreuses et aux réfugiés. Raisa Belekovna était une femme de principe, brillante, droite et d’une grande intégrité. Les employés et les bénévoles du Croissant-Rouge en gardent encore un très bon souvenir.

Ibraimova Raisa Belekovna

Kirghizistan, 1962

Votre réaction à cette histoire
Brave
Courageuse
Passionate
Dévouée
Hero
Héros
Inspiring
Inspirante
Vous avez entendu 0 voix sur. Bravo!
Le saviez-vous...

Plus de 75 pays ont établi des quotas législatifs afin de s’assurer que plus de femmes exercent des fonctions dirigeantes.

– O’Brien and Rickne, 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter